24 Août 2016

Mission

Le programme Copernicus est structuré autour de services couvrant les différentes échelles, du global au régional, dans six domaines thématiques :

  • le service de surveillance du milieu atmosphérique fournit des informations sur la qualité de l'air à l'échelle européenne et sur la composition chimique de l'atmosphère à l'échelle planétaire. Il fournit, en particulier, des informations destinées aux systèmes de surveillance de la qualité de l'air exploités de l'échelle locale à l'échelle nationale, et contribue à la surveillance des variables climatiques tenant à la composition de l'atmosphère, y compris, lorsque cela est possible, l'interaction avec les couvertures forestières.
    Le service pré-opérationnel MACC2 (et bientôt MACC3), coordonné par le Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEPMMT), produit tous les jours des analyses et des prévisions globales jusqu'à 5 jours de la composition 3D de l'atmosphère, en constituants gazeux et en aérosols, de même que le calcul de différents flux. Ces informations sont produites à l'aide d'observations satellitaires et in-situ, d'une estimation des émissions et de modèles de prévision météorologique et de chimie atmosphérique. Des ré-analyses sont également effectuées. Par ailleurs, un volet régional du service exploite de façon optimum sur le continent européen les résultats d'un ensemble de modèles de qualité de l'air.
  •  
  • le service de surveillance du milieu marin fournit des informations sur l'état et la dynamique des éléments physiques des écosystèmes océaniques et marins, qu'il s'agisse des océans à l'échelle planétaire ou des zones maritimes régionales européennes, à l'appui de la sécurité maritime, de la surveillance des flux de déchets, de l'environnement marin, des régions côtières et polaires et des ressources marines, ainsi que des prévisions météorologiques et de la surveillance du climat.
    A l'aide d'observations satellitaires et in-situ et du modèle numérique d'océan NEMO, le service pré-opérationnel MyOcean2, coordonné par Mercator-Océan, produit à un rythme hebdomadaire ou journalier, pour l'océan global (résolution = 1/12ème degré) et les mers européennes (résolutions de quelques km à 1/9ème degré), des analyses et des prévisions de l'état physique de l'océan dans les trois dimensions (température, salinité, courants) et en surface (température, hauteur de la mer, couverture en glace), de même que des analyses de certaines caractéristiques bio-géochimiques en surface (couleur de l'eau, concentration en chlorophylle). Des ré-analyses sont également effectuées sur la période 1993-2011.
  •  
  • le service de surveillance des terres, fournit des informations sur l'utilisation et l'occupation des sols, la cryosphère, le changement climatique et les variables biogéophysiques, y compris leur dynamique, à l'appui de la surveillance environnementale de la biodiversité, des sols, des eaux intérieures et côtières, des forêts et de la végétation, et des ressources naturelles, de l'échelon planétaire à l'échelon local, ainsi que de la mise en œuvre en général des politiques en matière d'environnement, d'agriculture, de développement, d'énergie, de planification urbanistique, d'infrastructures et de transports.
    Ce service est constitué de trois composantes : la composante pan-européenne comprenant la classification Corine Land-Cover (environ tous les 6 ans) et 5 couches haute résolution (20 m) sur toute l'Europe (environ tous les 3 ans), la composante locale (environ tous les 3 ans) comprenant un Atlas urbain sur plus de 600 zones urbaines et une surveillance des berges de rivières, et la composante globale restituant régulièrement, tous les 10 jours, des variables bio-géophysiques sur toutes les terres émergées du globe. Le service est coordonné par l'Agence Européenne de l'Environnement pour les composantes pan-européenne et locale, et par le Centre Commun de Recherches pour la composante globale.
  •  
  • le service de surveillance du changement climatique fournit des informations visant à renforcer la base de connaissances à l'appui des politiques d'adaptation et d'atténuation. Il contribue en particulier à la mise à disposition des variables climatiques essentielles, aux analyses du climat, aux projections et aux indicateurs à des échelles temporelles et spatiales pertinentes pour les stratégies d'adaptation et d'atténuation destinées aux divers domaines sectoriels et sociétaux de l'Union pouvant en bénéficier.
    Plusieurs projets préparatoires sont financés par le 7ème PCRD. Ils concernent des ré-analyses globales du 20ème siècle, un ensemble de ré-analyses régionales, le suivi et les exigences de qualité pour des variables climatiques essentielles (ECVs) multi-décadaires, l'accès aux données climatiques observées et prévues et à une boîte à outils d'indicateurs, et des produits concernant la problématique de l'attribution des changements climatiques (étude de leurs causes). Le service sera à terme coordonné par le Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEPMMT).
  •  
  • le service d'intervention d'urgence fournit des informations pour les interventions d'urgence visant à faire face à différents types de catastrophes, y compris les risques météorologiques, les risques géophysiques, les catastrophes provoquées par l'homme de façon délibérée ou accidentelle et les autres catastrophes humanitaires, ainsi que pour les activités de prévention, de préparation, de réaction et de rétablissement.
    Le service est coordonné par le Centre Commun de Recherches. La première priorité est de fournir pendant les crises une cartographie rapide des aléas et des dégâts, s'appuyant sur l'imagerie satellitaire lors de catastrophes naturelles (inondations, tempêtes et cyclones, tsunamis, séismes, éruptions volcaniques, incendies de forêts, éboulements et glissements de terrains...) ou industrielles, à la demande d'utilisateurs autorisés impliqués dans la coordination des secours (autorités de sécurité civile, DG ECHO, ONG...). Il peut également fournir, hors crise et à la demande, d'autres produits de cartographie avec des délais plus longs (prévention ou gestion post-crise).
    Parallèlement, un système de prévision de risques d'inondations à moyenne échéance EFAS (European Flood Awareness System) a été intégré au service d'aide à la gestion des urgences. Il est basé sur des prévisions de précipitations couplées avec un modèle hydrologique. Ses bulletins de prévision sont destinés aux services hydrologiques nationaux responsables des alertes.
  •  
  • le service de sécurité qui fournit des informations pour aider à relever les défis auxquels l'Europe est confrontée dans le domaine de la sécurité civile, améliorant ainsi les capacités de prévention des crises ainsi que de préparation et de réaction à ces crises, en particulier pour la surveillance des frontières et la surveillance maritime, mais aussi pour appuyer l'action extérieure de l'Union, sans préjudice des accords de coopération qui peuvent être conclus entre la Commission et divers organes de la politique étrangère et de sécurité commune, en particulier le Centre satellitaire de l'Union européenne.
    Le service sera coordonné par l'Agence Européenne de Surveillance Maritime (EMSA) pour la composante sécurité maritime, par FRONTEX pour la composante de surveillance des frontières et par le Centre Satellitaire de l'Union Européenne (EUSC) pour la composante d'assistance aux activités extérieures de l'Union Européenne.
Publié dans : 
A propos de :